accueil  Accueil / Actualités / Virus de Schmallenberg : 1.000 élevages touchés au 1er mars (GDS France)

Virus de Schmallenberg

1.000 élevages touchés au 1er mars (GDS France)

Publié le jeudi 14 mars 2013 - 18h53

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

Au 1er mars 2013, la plate-forme d'épidémiosurveillance recensait 1.000 élevages confirmés atteints par le virus de Schmallenberg (SBV) dans 65 départements. Parmi eux, une majorité d'élevages bovins, avec 803 cas, contre 177 élevages ovins et 20 élevages caprins.

 

En bovins : la majorité des cas ont été recensés en Bretagne et dans les Pays de la Loire (Ouest), ainsi que le sud du Massif central (Cantal-Lozère-Aveyron), l'Allier, la Nièvre et la Loire, le sud du massif jurassien, le nord du massif alpin et les Pyrénées.

En ovins : partout en France.

En caprins : Sud-Est.

 

Dans les élevages confirmés atteints, le nombre moyen de mises bas suspectes (avortons, mort-nés ou nés vivants présentant des malformations) est de 12 chez les ovins, de 6 chez les caprins et de 1 chez les bovins. On note la grande variabilité de ce nombre chez les ovins (écart-type : 13 chez les ovins, 5 chez les caprins, et 1 chez les bovins).

 

« Il y a sans doute une sous-déclaration de la part des éleveurs et des vétérinaires, qui complique la surveillance de la maladie, estime Kristel Gache, de GDS France. Les éleveurs craignent souvent, à tort, que déclarer des cas de Schmallenberg les pénaliserait pour l'exportation. »

 

En effet, « la maladie de Schmallenberg n'est pas une maladie réglementée. Elle est aujourd'hui considérée comme une maladie d'élevage », précise GDS France dans un argumentaire destiné aux professionnels. « Il n'y a donc aucune exigence en matière de SBV à l'intérieur de l'Union européenne. Pour l'exportation d'animaux vivants vers les pays tiers, la situation est différente selon les pays (certains pays tiers maintenant un embargo). La garantie la plus fréquemment demandée pour l'exportation de reproducteurs est un résultat négatif de PCR avant le départ des animaux. Cette demande de garantie s'applique alors à tout élevage, qu'il ait ou non déclaré des cas dans le cadre de la surveillance du SBV. »

 

La caisse de solidarité santé animale des GDS (CSSA) a mis en place une indemnisation pour les élevages touchés, sous certaines conditions. La base d'indemnisation est de 42,5 € par agneau allaitant, 12,4 € par agneau laitier, 60 € par veau laitier, 150 € par veau croisé et 275 € par veau allaitant.

 

 

 

Pour être éligibles à une indemnisation, les élevages doivent :

1. Etre adhérents au GDS et à la CSSA.

2. Avoir été confirmés atteints de maladie de Schmallenberg congénitale dans un cadre reconnu (l'année dernière le système de surveillance mis en place par l'Etat, cette année la surveillance coordonnée par GDS France, toujours dans le cadre de la Plate-forme nationale d'épidémiosurveillance en santé animale).

3. Avoir été fortement impactés, c'est-à-dire avoir perdu une proportion significative d'agneaux ou de veaux du fait de la circulation du virus. Le seuil de pertes est fixé à 10 % de mortalité parmi les agneaux ou les veaux nés sur l'année. Le montant de l'indemnisation est plafonné à 50 % des produits morts dans les 48 heures pendant la période à risque.

 

 

A consulter :

 

E.C.


Mots-clés : ,

Ces articles peuvent également vous intéresser :

> Virus de Schmallenberg : Le virus a continué à circuler en Europe (Efsa) - Publié le 28 novembre 2012

> Virus de Schmallenberg : La surveillance reprend - Publié le 31 octobre 2012

> Ruminants : Arrêt de la surveillance du virus de Schmallenberg - Publié le 12 octobre 2012

> Virus de Schmallenberg : La maladie continue à s'étendre - Publié le 18 septembre 2012

Les commentaires de nos abonnés (0)
Connectez-vous pour réagir  Soyez le premier à commenter cet article.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également

Actualité

3433

...

Actualité

3428

...
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

SONDAGE

Santé animale : avez-vous enregistré des cas d'antibiorésistance dans votre élevage ?

> Tous les Sondages
Les sujets
LES PLUS LUS

Archives de
La France Agricole

Recherchez

dans les archives de la France Agricole et

Feuilletez

les numéros depuis 2004

Suivez La France Agricole :
la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK