accueil  Accueil / Gestion et droit / Actualités / Aide alimentaire/Pac : la France va « batailler » pour maintenir l'aide aux plus démunis (Wauquiez)
Actualités

Aide alimentaire/Pac 

La France va « batailler » pour maintenir l'aide aux plus démunis (Wauquiez)

Publié le lundi 04 avril 2011 - 17h20

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

La France va « batailler » pour obtenir le maintien du plan européen d'aide aux plus démunis (PEAD), a assuré, lundi, le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, lors d'une visite dans un centre de distribution de denrées alimentaires des Restos du Cœur.

 

« Nous sommes optimistes, on doit pouvoir y arriver, c'est une bataille, mais on doit pouvoir y arriver », a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien avec le président des Restos, Olivier Berthe, dans un centre de l'association située à la porte de la Villette, à Paris.

 

« Il faut agir maintenant », a alerté Olivier Berthe. « Avec la renégociation de la politique agricole commune, les choses s'accélèrent. Le risque, c'est la disparition du plan », a-t-il souligné.

 

Dans le cadre du PEAD, l'UE fait don aux banques alimentaires des denrées excédentaires qu'elle rachète sur les marchés agricoles pour réguler les prix. Ce système fournit plus de la moitié des denrées distribuées aux plus démunis par les quelque 240 banques européennes.

 

En septembre, la Commission, soutenue par le Parlement européen, a proposé aux 27 de maintenir le système actuel en l'état dans la future Pac en cours de discussion, qui doit entrer en vigueur en 2013.

 

Mais sept Etats membres, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni, sont réticents : pour eux, cette aide relève des politiques sociales, et non agricoles, et dépend donc de la compétence des Etats.

 

Le PEAD, « c'est de l'Europe concrète », a plaidé Laurent Wauquiez, qui travaille sur ce dossier avec le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire.

 

« C'est un des seuls programmes européens destinés à aider les gens, et non les structures. Il aide 13 millions d'Européens », a fait valoir Olivier Berthe.

 

Les Restos du Cœur, dont 23 % des denrées distribuées sont financées par le PEAD, estime que sa suppression entraînerait la disparition de 25 % à 50 % des distributions alimentaires françaises.

 

Le PEAD pèse 500 millions d'euros. Il a été mis en place en 1987 par Jacques Delors, alors président de la Commission européenne.

 

L'actuel président de la Commission, José Manuel Barroso, a estimé en février que les banques alimentaires devaient pouvoir continuer à puiser dans les excédents de la Pac.

 

Quelque 80 millions d'Européens vivent sous le seuil de pauvreté, selon les Restos du Cœur.

 

 

Lire également :

 

Mots-clés : , ,

Les commentaires de nos abonnés (1)
Connectez-vous pour réagir

Excédent de la PAC?

lundi 04 avril 2011 - 18h05

Comment peut on parler d'excédent de la PAC lorsque année après année on réduit les compléments de prix des agriculteurs européens, et que l'on parle systématiquement de baisse de budget de la PAC, même lorsque les prix sont très bas. Il n'y a pas d'excédent, juste un prix payé aux agriculteurs européns qui ne rémunère pas à la hauteur de leur charges (sauf quelques années de cours haut) et que la PAC est sensé compensé pour permettre à ces agriculteurs de vivre et de faire face aux charges qu'on leur impose en Europe.
commentaires agriculteurs

maxens1
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités Institution
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

SONDAGE

Santé animale : avez-vous enregistré des cas d'antibiorésistance dans votre élevage ?

> Tous les Sondages
Les sujets
LES PLUS LUS

Archives de
La France Agricole

Recherchez

dans les archives de la France Agricole et

Feuilletez

les numéros depuis 2004

Suivez La France Agricole :
la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK